Qu’est ce que la crypto-monnaie ?

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique ou virtuelle conçue pour fonctionner comme moyen d’échange. La crypto monnaie utilise la cryptographie pour sécuriser et vérifier les transactions ainsi que pour contrôler la création de nouvelles unités de crypto-monnaie. Le nombre de crypto-monnaies est déterminé dans une base de données que personne ne peut modifier à moins que des conditions spécifiques ne soient remplies. Ces conditions sont inscrite dans une blockchain.

Un peu d’histoire sur la naissance des crypto-monnaies

Il y a eu de nombreuses tentatives de création de monnaie numérique au cours du boom technologique des années 90, avec des systèmes comme Flooz, Beenz et DigiCash émergeant sur le marché mais ayant connu un échec. Parmis les raisons de leurs échecs on notera :

  • la fraude
  • les problèmes financiers
  • les frictions au sein de la société émettrice

En particulier, tous ces systèmes ont utilisé une approche de tiers de confiance, ce qui signifie que d’autres sociétés ont vérifiés et facilités les transactions. En raison des échecs de ces sociétés, la création d’un système de monnaie numérique a longtemps été considérée comme une cause perdue.

Puis, début 2009, un programmeur anonyme ou un groupe de programmeurs sous un pseudonyme Satoshi Nakamoto a présenté le Bitcoin. Satoshi l’a décrit comme un «système de paiement électronique peer-to-peer». Il est complètement décentralisé, ce qui signifie qu’il n’y a pas de serveurs impliqués ni d’autorité centrale de contrôle. Le concept ressemble étroitement aux réseaux peer-to-peer pour le partage de fichiers.

L’un des problèmes les plus importants que tout réseau de paiement doit résoudre est la double dépense. Il s’agit d’une technique frauduleuse consistant à dépenser deux fois le même montant. La solution traditionnelle était d’avoir recours à un tiers de confiance – un serveur central – qui tenait des registres des soldes et des transactions. Cependant, cette méthode impliquait toujours une autorité essentiellement pour contrôler vos fonds et conserver toutes vos informations personnelles de tenue de compte.

Dans un réseau décentralisé comme Bitcoin, chaque participant doit faire ce travail. Cela se fait via la Blockchain – un registre public de toutes les transactions qui se sont produites au sein du réseau, accessible à tous. Par conséquent, tous les membres du réseau peuvent voir le solde de chaque compte.

Chaque transaction créer un fichier composé des clés publiques de l’expéditeur et du destinataire (adresses de portefeuille) et du montant des coins (ou crypto) transférées. La transaction doit également être approuvée par l’expéditeur avec sa clé privée. Tout cela n’est qu’une cryptographie de base. Finalement, la transaction est diffusée sur le réseau, mais elle doit d’abord être confirmée.

Au sein d’un réseau de crypto-monnaie, seuls les mineurs peuvent confirmer des transactions en résolvant un puzzle cryptographique. Ils prennent des transactions, les marquent comme légitimes et les répartissent sur le réseau. Ensuite, chaque nœud du réseau l’ajoute à sa base de données. Une fois la transaction confirmée, elle devient infalsifiable et irréversible et un mineur reçoit une récompense en plus des frais de transaction.

Tout réseau de crypto-monnaie est basé sur le consensus absolu de tous les participants concernant la véracité des soldes de chaque compte et des transactions. Si les nœuds du réseau ne sont pas d’accord sur un le moindre équilibre d’un compte, alors le système se briserai… Cependant, il existe de nombreuses règles prédéfinies et programmées dans le réseau qui empêchent cela de se produire.

Les crypto-monnaies portent leurs noms du fait que le processus de maintien du consensus est assuré par une cryptographie forte. Ceci, avec les facteurs susmentionnés, rend les tiers et la confiance imbrisable.

Que faire avec de la crypto-monnaie ?

Acheter des objets

Dans le passé, essayer de trouver un marchand qui accepte la crypto-monnaie était extrêmement difficile, voire impossible. Ces jours-ci, cependant, la situation est complètement différente.

De nombreux commerçants – en ligne et hors ligne – acceptent le Bitcoin comme mode de paiement. Ils vont des détaillants en ligne comme Freecycle pour acheter un vélo et Bitrefill pour acheter des cartes cadeaux (Spotify, Netflix…) aux petits magasins, bars et restaurants locaux. Les bitcoins peuvent être utilisés pour payer des hôtels, des vols, des bijoux, des applications, des pièces d’ordinateur et même un diplôme universitaire…

D’autres monnaies numériques comme Litecoin, Ripple, Ethereum ne sont pas encore acceptées aussi largement. Les choses évoluent cependant pour le mieux, Apple ayant autorisé au moins 10 crypto-monnaies différentes comme moyen de paiement acceptés sur l’Apple Store!

Bien sûr, les utilisateurs de crypto-monnaies autres que Bitcoin peuvent toujours échanger leurs crpyto contre des BTC (bitcoin). De plus, il existe des sites de vente de cartes-cadeaux comme Gift Off, qui acceptent environ 20 crypto-monnaies différentes. Grâce aux cartes-cadeaux, vous pouvez acheter quasiment n’importe quoi avec une crypto-monnaie!

Enfin, il existe des marketplaces comme Bitify et OpenBazaar qui n’acceptent que les crypto-monnaies.

Investir dans les crypto-monnaies

Beaucoup de gens pensent que les crypto-monnaies sont l’opportunité d’investissement la plus prometteuse actuellement disponible. En effet, il existe de nombreuses histoires de personnes devenant millionnaires grâce à leurs investissements Bitcoin. Le Bitcoin est la crypto la plus reconnu à ce jour, et le record du BTC était autour des 20 000 $ en 2017. En mai 2020, le prix d’un Bitcoin est tombé sous les 10 000 $. On constate une forte volatilité sur le marché ! Cependant, la crypto-monnaie reste un actif risqué, il est important de consulter les recommandations de l’AMF avant de se lancer dans un achat de BTC ou de toute autre crypto !

Ethereum, est peut-être la deuxième crypto-monnaie la plus appréciée et a enregistré la plus forte hausse d’une monnaie numérique jamais démontrée. Depuis mai 2016, sa valeur a augmenté d’au moins 2 700%. En ce qui concerne toutes les crypto-monnaies combinées, leur capitalisation boursière a grimpé de plus de 10 000% depuis la mi-2013.

Cependant, il convient de noter que les crypto-monnaies sont des investissements à haut risque. Leur valeur marchande fluctue comme aucun autre actif. De plus, les crypto-monnaies souffrent d’un manque de réglementation, il y a toujours un risque qu’elles soient interdits dans certaines juridictions et tout échange de crypto-monnaie peut potentiellement être piraté.

Si vous décidez d’investir dans des crypto-monnaies, le Bitcoin est évidemment toujours le dominant. Cependant, en 2017, sa part dans le marché de la crypto-monnaie est tombée de façon spectaculaire de 90% à seulement 40%. Il existe de nombreuses options actuellement disponibles, certaines coins étant axées sur la confidentialité, d’autres étant moins ouvertes et décentralisées que Bitcoin et certaines le copiant carrément.

Bien qu’il soit très facile d’acheter des Bitcoins – il existe de nombreux exchanges qui acceptent le BTC – d’autres crypto-monnaies ne sont pas aussi faciles à acquérir et revendre car elles ne sont pas acceptées partout. Bien que cette situation s’améliore lentement avec des échanges majeurs comme Kraken, BitFinex, BitStamp et bien d’autres commençant à vendre Litecoin, Ethereum, Monero, Ripple et ainsi de suite. Il y a aussi d’autres façons d’obtenir une crypto-monnaie, par exemple, vous pouvez échanger en face à face avec un vendeur ou utiliser un guichet automatique Bitcoin.

Une fois que vous avez acheté votre crypto-monnaie, vous avez besoin d’un moyen pour la stocker. Tous les principaux exchange offrent des services de portefeuille. Mais, même si cela peut sembler pratique, il est préférable de stocker vos actifs dans un portefeuille hors ligne sur votre disque dur, ou même d’investir dans un portefeuille matériel type Ledger. C’est le moyen le plus sûr de stocker vos cryptos et il vous donne un contrôle total sur vos actifs.

Comme pour tout autre investissement, vous devez porter une attention particulière à la valeur marchande des crypto-monnaies et à toutes les nouvelles qui s’y rapportent. Coinmarketcap est une solution unique pour suivre le prix, le volume, l’offre de crypto-monnaie en circulation et la capitalisation boursière de la plupart des crypto-monnaies existantes.

Selon la juridiction dans laquelle vous vivez, une fois que vous avez réalisé un profit ou une perte en investissant dans des crypto-monnaies, vous devrez peut-être l’inclure dans votre déclaration fiscale. En termes de fiscalité, les crypto-monnaies sont traitées très différemment d’un pays à l’autre. Aux États-Unis, l’Internal Revenue Service a décidé que les Bitcoins et autres monnaies numériques devaient être taxés comme des biens, et non comme des devises. Pour les investisseurs, cela signifie que les gains et les pertes à long terme accumulés provenant de la négociation de crypto-monnaie sont imposés au taux de gains en capital applicable à chaque investisseur, qui s’élève à un maximum de 15%.

Miner des cryptos !

Les mineurs sont la partie la plus importante de tout réseau de crypto-monnaie, et tout comme le trading, devenir mineur requiert un investissement. Les mineurs fournissent un service de comptabilité pour leurs communautés respectives. Ils contribuent avec leur puissance de calcul à la résolution d’énigmes cryptographiques complexes, ce qui est nécessaire pour confirmer une transaction et l’enregistrer dans un grand livre public distribué appelé Blockchain.

L’un des points intéressant à propos du minage de crypto est que la difficulté augmente constamment, en corrélation avec le nombre de personnes qui tentent de le résoudre. Ainsi, plus une crypto-monnaie devient populaire, plus les gens essaient de l’exploiter, et donc plus le processus de minage devient difficile.

Beaucoup de gens ont fait fortune en minant des Bitcoins. À l’époque, vous pouviez réaliser des bénéfices substantiels en ayant recours uniquement à votre ordinateur et même avec un ordinateur portable suffisamment puissant. De nos jours, miner du Bitcoin ne peut devenir rentable que si vous êtes prêt à investir dans un matériel de mining de qualité supérieure. Bien sûr, cela entraîne d’énormes factures d’électricité en plus du prix de tous les équipements nécessaires.

Actuellement, les Litecoins, Dogecoins et Feathercoins seraient les meilleures crypto-monnaies en termes de rentabilité pour les débutants. Par exemple, à la valeur actuelle des Litecoins, vous pourriez gagner entre 50 cents et 10 dollars par jour en utilisant uniquement du matériel de qualité grand public.

Mais comment les mineurs font-ils des bénéfices? Plus ils parviennent à accumuler de puissance de calcul, plus ils ont de chances de résoudre les énigmes cryptographiques. Une fois qu’un mineur parvient à résoudre le casse-tête, il reçoit une récompense ainsi que des frais de transaction.

À mesure qu’une crypto-monnaie suscite plus d’intérêt, l’exploitation minière devient plus difficile et le nombre de pièces reçues en récompense diminue. Par exemple, lorsque Bitcoin a été créé pour la première fois, la récompense pour une extraction réussie était de 50 BTC! Maintenant, la récompense s’élève à 12,5 Bitcoins. Cela est dû au fait que le réseau Bitcoin est conçu de sorte qu’il ne peut y avoir qu’un total de 21 millions de pièces en circulation.

En novembre 2017, près de 17 millions de Bitcoins avaient été extraits et distribués. Cependant, comme les récompenses vont devenir de plus en plus petites, chaque Bitcoin extrait deviendra exponentiellement de plus en plus précieux.

Tous ces facteurs font de l’exploitation minière des cryptomonnaies une course aux armements extrêmement compétitive qui récompense les premiers utilisateurs. Cependant, selon l’endroit où vous vivez, les bénéfices tirés du minage de crypto-monnaie peuvent être soumis à la fiscalité et aux réglementations relatives au transfert d’argent.

Cryptomonnaies les plus courantes

Bitcoin – La toute première crypto-monnaie qui a tout déclenché.


Ethereum – Une monnaie programmable complète qui permet aux développeurs de créer différentes applications et technologies distribuées qui ne fonctionneraient pas avec sous le protocole Bitcoin.


Ripple – Contrairement à la plupart des crypto-monnaies, il n’utilise pas de blockchain pour atteindre un consensus à l’échelle du réseau pour les transactions. Au lieu de cela, un processus de consensus itératif est mis en œuvre, ce qui le rend plus rapide que Bitcoin mais le rend également vulnérable aux attaques de pirates.


Bitcoin Cash – Inspiré du Bitcoin et prise en charge par la plus grande société de minage de Bitcoin et un fabricant de puces d’extraction Bitcoin ASIC. Il n’existe depuis quelques mois et a déjà grimpé dans les cinq premières crypto-monnaies en termes de capitalisation boursière.


NEM – Contrairement à la plupart des autres crypto-monnaies qui utilisent un algorithme de preuve de travail, il utilise la preuve d’importance, qui oblige les utilisateurs à déjà posséder certaines quantités de pièces afin de pouvoir en obtenir de nouvelles. Il encourage les utilisateurs à dépenser leurs fonds et suit les transactions pour déterminer l’importance d’un utilisateur particulier pour le réseau NEM global.


Litecoin – Une crypto-monnaie qui a été créée avec l’intention d’être l'argent numérique pour reprendre l’analogie avec ce que l’or numérique est au Bitcoin. C’est également une divergence du Bitcoin, mais contrairement à son prédécesseur, il peut générer des blocs quatre fois plus rapidement et avoir quatre fois le nombre maximum de coin à 84 mln.


IOTA – La technologie révolutionnaire de comptabilité de cette crypto-monnaie est appelée «enchevêtrement» et nécessite que l’expéditeur d’une transaction effectue une preuve de travail qui approuve deux transactions. Ainsi, IOTA a retiré les mineurs dédiés du processus.


NEO – Il s’agit d’un réseau de contrats intelligents qui permet de développer tous types de contrats financiers et d’applications distribuées tierces. Il a plusieurs objectifs en commun avec Ethereum, mais il est développé en Chine, ce qui peut potentiellement lui donner certains avantages en raison de l’amélioration des relations avec les régulateurs chinois et les entreprises locales.


Dash – C’est un réseau à deux niveaux. Le premier niveau est constitué de mineurs qui sécurisent le réseau et enregistrent les transactions, tandis que le second se compose de «masternodes» qui relaient les transactions et activent les types de transaction InstantSend et PrivateSend. Le premier est nettement plus rapide que Bitcoin, tandis que le second est complètement anonyme.


Qtum – Il s’agit d’une fusion des technologies Bitcoin et Ethereum ciblant les applications commerciales. Le réseau bénéficie de la fiabilité de Bitcoin, tout en permettant l’utilisation de contrats intelligents et d’applications distribuées, à peu près comme cela fonctionne au sein du réseau Ethereum.


Monero – Une crypto-monnaie avec des capacités de transactions privées et l’une des communautés les plus actives, en raison de ses idéaux ouverts et axés sur la confidentialité.


Ethereum Classic – Une version originale d’Ethereum. La scission s’est produite après le piratage d’une organisation autonome décentralisée construite au-dessus de l’Ethereum d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *